Francia: Los periodistas y su cabeza de turco…

http://journal-info.blogspirit.com/archive/2006/05/24/temoins-de-jehovah-mais-que-fait-la-police.html

24/05/2006
Témoins de Jéhovah: mais que fait la Police?

On en reparle encore des Témoins de Jéhovah ?

Ben oui !

Ca vous embête ?

Si vous en avez un peu assez, vous savez ce que vous pouvez faire.

Aller, illico, sur TF1,2,3,4,6 vous faire un peu rincer la cervelle, hors de la vue de ces malfaiteurs pas encore en taule mais ça ne saurait tarder, et qui sont tellement infects qu’ils arrivent même à nous infecter, nous.

A nous contaminer alors que nous n’aimons qu’une chose, la Vérité et avons le mensonge, la magouille, les coups tordus, le bourrage de crâne en horreur.

Ils nous ont tellement convaincus que, maintenant, régulièrement on en parle.

Grave non ?

Certes, certes.

Mais si nous n’en parlons pas, qui le fait, hmmmm ?

Beaucoup sans aucun doute, mais, hélas, de façon à la fois très équivoque car un peu trop univoque.

Sans leur donner la parole et en les présentant comme le veut la vox populi.

Enfin de ceux qui prétendent en sont les porte parole autoproclamés : les associations dites de protection de la famille et de l’individu, les parlementaires, une poignée, qui en veulent à ces hérétiques on ne sait que trop pourquoi et, bien évidemment, les medias style pensée unique.

Bon.

On en parle donc.

Salut si vous allez ailleurs.

On vous regrettera mais quoi, la vie n’est faite que de déchirements qu’il faut bien assumer pour acquérir la taille d’homme.

PAS DE CONTREPOISON

Or donc, les medias bien pensants, tous en fait, ont évité très soigneusement de parler de cet arrêt de la Chambre correctionnelle de Versailles qui vient, à la fin avril dernier, d’envoyer au bois ce pharmacien qui avait licencié son employé, Témoin de Jéhovah, lequel avait eu l’impudence, l’insolence, bref, le front, d’aller prêcher en dehors de ses heures de travail, vu que pendant, il se contentait de faire son boulot.

Pire, ce zèbre d’énergumène a osé laisser une de ces revues que sa société édite, à un client de la pharmacie qui se disait intéressé.

Vous vous rendez compte ?

De quoi intoxiquer gravement ce malheureux. Qui n’aurait même plus pou avoir recours à son pharmacien habituel vu que dans l’échoppe en question, pas trace d’un quelconque contrepoison !

Normal : il n’en existe pas !

Pire, du fait de la contagion hautement prévisible, ce seul geste allait, consécutivement, faire disparaître tous les autres clients de la pharmacie de même que le chiffre d’affaires de notre pharmacien ainsi poussé à la faillite.

Moyennant quoi, pour contribuer à l’assainissement de la société et à la lutte contre le chômage, le pharmacien a mis son employé à la porte.

Dommage pour lui, comme il se trouve, quand même, que les juges ne sont pas des ânes et qu’ils font le travail que les parlementaires et la fameuse Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations ne font pas, ils ont débouté le pharmacien et donné raison au Témoin de jéhovah.

Ce qui fait que les medias n’en ont pas parlé.

CQFD.

T’as compris le coup ?

Tu vas mieux comprendre.

ANGELIQUES EVANGELIQUES

Des gitans, gens du voyage ça se dit quand on veut paraître tolérant et bien éduqué, ont envahi, eux, le terrain d’un aéroport parisien on ne sait plus lequel d’ailleurs, vue la discrétion de la presse dans cette affaire.

Discrétion accrue du fait que les gens du voyage en question sont évangéliques et que c’est leur pasteur qui est venu couiner à la ségrégation dans le poste, mais qu’aucun journaleux n’a relevé cette appartenance religieuse, après qu’un imprudent révolutionnaire, l’a tout de même dit au journal du matin.

Vous savez ce journal où l’on entend parler un peu plus librement car les chefs ne se sont pas encore réveillés vu qu’ils ont le droit, eux, de faire la grasse matinée, mais 5 fois dans la semaine seulement.

Les grands reporters (quelles tailles) n’ont pas, eux, élucubré, bien sûr, sur la religion de la troupe d’envahisseurs.

Ils avaient raison. Ces gens-là ne forment pas une secte, ils font partie, un peu sur les bords, de la protestanto-catholicité bien amie de la république laïque, donc d’angéliques évangéliques, et s’ils sont, tout de même, coupables de voies de faits, de bris de clôture, ainsi que de mise à mal d’édifice public, on ne saurait les comparer avec les Témoins de Jéhovah.

En effet, ceux-là, dans l’Est, ont voulu construire une salle de réunion comme monsieur tout le monde, en déposant un permis de construire dans les règles.

Alors là !

Alors là !

C’était de la vraie provocation non, cette manière de faire ?

Vouloir faire les choses légalement alors qu’en tant que religion nouvelle (qu’ils disent) ils auraient pu, je sais pas moi, envahir quelque chose, casser des barrières, poser des bombes, molester des douairières, ou brûler des voitures dans les banlieue, eh bien ils ont choisi la légalité.

Suspect non ?

Voilà pourquoi la presse en a fait ses choux gras.

Et les associations de défense alors…

Conclusion ?

Vous voyez que si vous avez lu jusqu’au bout, vous avez au moins appris quelque chose de, sinon intéressant, du moins dont les medias qui vous aiment et vous protègent, ne vous causent pas lorsqu’ils le devraient puisqu’ils sont là pour cela et vous font payer cher leur protection et la Vérité qu’ils vous déversent à pleines poubelles afin de vous rendre tous contents chaque matin.

GAFFE SI VOUS ETES QUINQUAGENAIRE

Encore un petit coup ?

Allez !

Vous avez lu ? Vu ? Entendu ?

A Marseille, le chauffard dont on ne sait pas encore s’il est simplement chauffard, assassin, criminel, ou homicide, était, lui, aussi un gitan évangélique.

Lui aussi n’a eu droit qu’à cette précision aux petites heures de la matinée.

Aux heures où, vous savez, les chefs…etc etc..

Bon.

S’il avait été Témoin de Jéhovah, on entendrait parler jusque de l’autre côté de la galaxie non ?

Tiens un dernier.

Titre de Var-Matin.

Parenthèse : non nous n’irons pas jusqu’à nous abaisser à des plaisanteries en rapport avec ce titre de journal qui fait naître bien des vocations fondées sur la recherche des ressemblances de mauvais goûts genre Var-Potins, Var crét…

Bon on arrête…

Titre donc, gros titre, à propos d’une suspicion de viol : un quinquagénaire mis en examen.

Vous avez bien lu : un quinquagénaire.

Grave non ?

S’il avait été quadragénaire, il était sauvé.

Là, cinquantenaire, il est foutu.

Un quadragénaire, ce ne peut être qu’un quadra. Moderne. Dynamique. Bien quoi.

Tandis qu’un quinquagénaire, un cinquantenaire pouah, beurk ! , ce ne peut être qu’un vieux dégoûtant, au premier abord et même a priori.

Un cochon quoi.

Un coupable donc.

Et voilà! C’est ainsi qu’on formate, petit à petit, ce qu’on appelle ‘’l’intelligence’’ du grand public.

D’ailleurs, vous le savez bien: tout ce qui s’attache à la notion de vieux, humains compris, ne peut être que pas bon, inutile, à jeter quoi, tandis qu’à la notion de jeune, se rattache tout ce qui vous sourit, qui est bien propre, génial, géant, super quoi !

Donc, l’homme est désigné à la vindicte populaire : il est quinquagénaire, et ça suffit à faire de lui un coupable.

Donc, il ne s’en sortira pas.

Et s’il était sexagénaire, voire septuagénaire, ce serait pire. Octo…n’en parlons même pas. Non seulement un vieux cochon mais même pas cap…donc, ridicule en plus. Mais toujours bien coupable.

Faites vous une raison : à partir de quarante neuf ans, vous n’avez plus qu’une année à vivre dans la considération de vos semblables.

Un an après, vous passez dans la catégorie des suspects.

Mieux, vous êtes condamné d’avance. Ca fait des économies de procès.

Toutefois, un malheur ne saurait être irrémédiables, heureusement pour le quidam, la chance était, tout de même, un peu de son côté.

Il n’était pas Témoin de Jéhovah !

Imaginez un peu si, en plus, il l’avait été !

Au fait, Var-Matin est le journal dont la spécialité est de les attaquer, tous azimuts, les Témoins de Jéhovah.

Pourquoi ?

On ne sait pas trop, même si on se doute un peu.

De toutes manières, comme toute la PQR et même la PQN font de même…

Encore des qui n’ont même pas la reconnaissance du ventre ces journalistes.

Avec le fric que les Témoins de Jéhovah leur font gagner…

Il nous reste encore un peu de place pour rappeler que les medias sont bien méritants allez, de s’échiner ainsi à protéger le petit peuple. En particulier contre les sectes qui sont LE danger quoi menace la planète, l’Univers entier, notre si chère galaxie, la Voie Lactée.

Et notre planète, tout le monde le sait, n’a évidemment rien à craindre du chômage, de l’ultra libéralisme, de la corruption de ses élites, de la démagogie, de la pensée unique, de la fracture grandissante entre riches et pauvres, de la précarisation qui s’accroit, du formatage des esprits par les medias, du contrôle informato électronique accru des masses, de la standardisation des”valeurs”, massive elle aussi, bref, de toutes ces choses dont nous parlent, certes, les télés et les journaux, mais de temps à autres seulement, pour relancer les ventes mais qui ne s’y attardent pas trop.

On ne mord pas la main qui vous donne à manger.

Surtout lorsque la bouffe est copieuse….

Hélas, comme les juges se mettent à dire que les Témoins de Jéhovah ne sont pas de dangereux criminels, ni suspects de quoi que ce soit parce qu’ils ont une religion qui n’a que le défaut de ne pas plaire aux ‘’grandes’’ et la ‘’grande presse’’, nous n’avons plus qu’à joindre nos douloureux gémissements aux hurlements hystériques des medias.

‘’Mais que fait la Police ?’’.

———————————————————————————————

LOS PERIODISTAS Y SU CABEZA DE TURCO

¿Una anécdota para terminar?

¿Saben qué actitud los periodistas, digo bien, TODOS LOS periodistas, de Francia por supuesto, observan respecto a los… Testigos de Jehovà?

¿Aún aquéllos?

Pues sí aún ellos. Simplemente porque nuestra experiencia de cuarentena nos permite y de decir y probar que son el arquetipo bien de los cabezas de turco de un sistema que necesita gran monstruosités que inventar para hacer creer a su propia virtud.

TODOS LOS Diarios, TODOS LOS periodistas de Francia, calumniaron, inventado, calumnian aún y siempre, implican, insinúan, a partir… de nada del conjunto.

La prueba.

¡Este infelices existen más en Francia desde hace de un siglo y, de un único golpe de uno sólo, al nacimiento del ADEFI y el informe de los RG, hay!

¡Los Testigos se convierten en asesinos, prévaricateurs, castigadores de niños, hipócritas, doulces sanguinarios, o incluso pederastas!

¡Y a continuación los medios de comunicacíon!

Quiénes suben al cada paso de a través de que ellos pueden asignarles y del que hacen sus coles grasas.

Olvidando, siempre en una, recordar, con insistencia, la religión, católica, protestante, judía o musulmán los asesinos, violadores, pederastas y otros estafadores que nuestra sociedad cuenta por centenares de millares.

¿Curioso no?

Además aunque existente, tranquilamente, desde un siglo, las distintas y múltiples asociaciones que los agrupan nunca han estado prohibidas.

Aún más curioso.

Con todo, toda buena democracia debería defenderse con el mayor vigor, prohibiendo, encarcelando, o incluso eliminando estos monstruosos peligros públicos, al menos presentados como tales por la unanimidad de los medios de comunicacíon sobre la fe de informes parlamentarios y policiales.

¿Por qué no lo hace?

¿Pero por qué entonces, se limita a insultar, insinuar, de calumniar por medios de comunicacíon interpuestos, sobre la base de pruebas igualmente foireuses las unas qué los otros y de incidentes a veces reales pero soberbiamente subidos en alfiler?

¿Raro no?

¿CRETINOS LOS INGLESES?

Tanto más, en Italia, se reconocen como asociación caritativa así como en Inglaterra donde, además, son subvencionados por el Estado.

¿Re-raro no? ,

Estamos bien de acuerdo. La prensa de conducto británica no hace honor a la profesión. Por lo menos.

No obstante, no hay, allí, que de los crétinos.

No hablan de los EE.UU donde, si no se inventó la polvora si singularmente perfeccionaron el arte de servirse de ella, las investigaciones financieras y/o de moralidad son diferentemente más fastidiosas que en el Hexágono.(Francia)

Hay una religión como tanto otros. Y nunca sospecha de cualquier cosa, después ampliamente de hase perseguido allí.

¿Entonces?

¿Por qué defendemos a esta gente-allí?

No somos los representantes, tanto se es necesario. Pero nos parecen bienestar el ejemplo perfecto de una sociedad que va en barrena, a nivel moral en primer lugar, y que quiere encontrar responsables convenientes de todo el malestar ambiente.

Como eso fue a la Alemania nazi, donde étrenné los campos, en Rusia, donde los probaron más a menudo que a su vez, y en todos los países donde las religiones dominantes vautrées en sus chanchullos, se sentían obstruidas a las sisas por cebras que tenían el casquillo de darles lecciones de moral.

No sólo Rusia sino también Georgia, Malaui, el Canadá y Estados Unidos en los años 20 a 60, las dictaduras sudamericanas clase Cuba, hasta este tiempo pasado, o incluso Singapur, dictadura económica dedicada a los distintos cultos de los antepasados chinos.

Campeones del mundo de las persecuciones que son.

¿Quién habló de todo eso?

¿Quién buscó la verdad y la dijo?

¿Entonces, donde esta la defensa de la Verdad por los periodistas y sus sindicatos?

Permitanme de reirme.

Un poco tarde para preocuparse.

Demasiado tarde.

¿Al hecho, y a este respecto, ospiensan os que el mundo en el cual vivimos se agrada a perseguir prioritariamente los mentirosos, los embusteros, los malhonestos, los exploitadores, los hipócritas, los distintos guiñoles, los ladrones, los gángsteres y los peligros públicos, hasta hacerlos desaparecer de la superficie del planeta?

¿Y que este mismo mundo da en ejemplo y favorece a la gente honesta, monógama, hétéros convencida, fieles en pares, y que rechaza el adulterio, el vuelo, la mentira, el materialismo, la droga, el tabaco y el alcoholismo?

Reflexionan y dan la respuesta.

Se hará seguir.

Y fieles a nuestra proverbial elegancia, no haremos hincapié en las derivas crassas de la Grande Prensa (qué tamaño?), en los múltiples asuntos Outreau, Grégory y demás Bérégovoy

Bien.

Me calmo.

Voy a comer mis nabos, mis zanahorias y mi ensalada.

Para no revolverse el cerebro, un buen periodista debe velar no sobrecargarse el estómago.

Les tranquilizo. No es un principio sectario.

La Academia de Medicina que vela muy religieusement (pero no es obviamente una secta) sobre nuestra salud, me dijo que era necesario comer cinco frutas y/o verduras todos los días.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *