TEMOINS DE JEHOVAH A LENS : “Il n’y a pas lieu de polémiquer”

TEMOINS DE JEHOVAH A LENS
“Il n’y a pas lieu de polémiquer”

par Jean-Marie Bomba,
directeur de Bollaert Développement

Vous avez accepté la tenue du rassemblement annuel des Témoins de Jéhovah au sein du stade Félix Bollaert de Lens, et ce, contre l’avis du maire. Pourquoi cette décision ?

– Nous respectons parfaitement l’avis du maire de Lens. Simplement, le Racing Club de Lens a signé avec la municipalité de Lens en juillet 2002 un bail emphytéotique administratif. Cela signifie que la ville de Lens est propriétaire du stade, mais que le RC Lens en a la jouissance privative. Nous avons donc tout à fait le droit d’organiser toute sorte de rassemblement, quel qu’il soit. La seule chose qui nous est interdite, ce sont les travaux, et là, ce n’est pas le cas.

Cette affaire a-t-elle créé une tension entre le Racing Club de Lens et la municipalité ?

– Je peux vous indiquer de source sûre qu’il n’y a aucune tension entre la mairie et le RC Lens. Dans une ville telle que la nôtre, ce genre de tension n’existe pas. Je tiens d’ailleurs à rappeler que le stade Bollaert a déjà accueilli ce genre de grandes manifestations, que ce soit le rassemblement des Témoins de Jéhovah ou d’autres.

Guy Delcourt, le maire de Lens, s’est dit “désarmé” d’un point de vue légal face à ce rassemblement. Comment réagissez-vous ?

– Nous respectons beaucoup Guy Delcourt, qui est un ami du RC Lens. On essaye de créer une polémique autour de ses propos alors qu’il n’y a pas lieu d’en avoir. Les rassemblements des Témoins de Jéhovah ont d’ailleurs déjà eu lieu à Ajaccio, à Charletty… et on n’en a pas parlé.
Ce type de rassemblement est donc tout à fait légal et validé par le Conseil d’Etat. Et, s’il y a un souci de trouble à l’ordre public par exemple, nous ferons appel aux services du ministère de l’Intérieur. Il y a un respect total de la loi et il n’y a donc pas lieu de polémiquer.

Propos recueillis par François Sionneau
(le jeudi 20 juillet 2006)

fuente-link

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *